Comment exporter de l’Espagne vers l’Angola — Guide complet

Suite aux innombrables questions et demandes que nous recevons concernant l’exportation / importation en Angola, nous avons décidé de faire un guide simple que tout nouvel exportateur peut suivre et avoir une première transaction internationale réussie.

Disons que vous êtes un fabricant espagnol et que vous entrez en contact avec un importateur angolais qui souhaite y vendre vos produits.

Comment devient-on exportateur international du jour au lendemain? Ce n’est pas un travail facile, mais après avoir lu cet article, vous serez mieux préparé.

TRANSITAIRE

La première chose quevous devez faire est d’entrer en contact avec un transitaire ou une société de transport de fret. Ce sont des entreprises spécialisées dans l’expédition de marchandises pour d’autres personnes partout dans le monde. Ils évalueront votre situation directement, sachant comment procéder et vous soutenant tout au long du processus.

Il y a beaucoup de transitaires, et vous devrez choisir celui qui vous convient le mieux. Puisque vous exportez depuis l’Espagne, un transitaire espagnol en saura probablement plus sur le processus. Vous devriez vérifier leurs devis, ainsi que les services offerts et le support client avant d’en embaucher un.

Quelques attributs dont vous avez besoin chez un transitaire sont:

  • Bonne réputation
  • Assez d’expérience
  • Bon réseau de connexions
  • Des services adaptés à vos besoins (documentation, logistique)
  • Structure de prix transparente (pas de surprises)

Avant de travailler avec un transitaire, assurez-vous de prendre votre temps pour vérifier ses antécédents. Vous pouvez même contacter d’anciens clients pour obtenir des références à leur sujet. Ne vous précipitez pas pour le décider, car ils sont un élément clé du processus.

DOCUMENTS REQUIS POUR L’EXPORTATION

Jetons maintenant un coup d’œil aux documents dont vous aurez besoin. Vous devriez vérifier les documents requis auprès de la chambre de commerce (cámara de comercio) en Espagne, mais vous aurez certainement besoin des éléments suivants:

Facture proforma

La facture proforma est un document dans lequel vous fournissez votre devis, et il sera utilisé par l’importateur pour organiser le financement, demander des licences d’importation, etc. Il contiendra au moins les éléments suivants :

  • L’acheteur et le vendeur dans la transaction.
  • Une description détaillée des marchandises.
  • La classification de ces marchandises dans le Système harmonisé.
  • Le prix
  • Le délai de paiement de la vente, qui serait généralement exprimé comme l’un des 11 Incoterms actuels.
  • Les détails de livraison, y compris comment et où les marchandises seront livrées et combien cela coûtera.
  • La devise utilisée dans la cotation

Facture commerciale

Lorsque l’importateur approuve la facture proforma, il est temps de commencer à préparer vos marchandises pour l’expédition. L’un des documents les plus importants, nécessaire pour toutes sortes d’envois est la facture commerciale. Il est très similaire à celui de la proforma, y compris la plupart des détails de l’ensemble de la transaction d’exportation et certains ajouts, comme le numéro de commande, les informations de paiement et même les détails de l’assurance maritime si vous les avez.

Liste de colisage

Vous aurez également besoin de la liste de colisage, une liste très détaillée de vos produits. Cela sera utilisé par le transitaire pour créer le connaissement, et cela pourrait également être nécessaire pour les agents des douanes.

Certificat d’origine

Le certificat d’origine identifie le pays d’origine des marchandises exportées. Habituellement, vous aurez besoin d’un timbre de la chambre de commerce du pays, pour lequel vous devrez payer des frais.

Documento Único

Le document DU ou Documento Unico est une licence d’importation en Angola.

Le Documento Unico ou la licence d’importation est exempté si un envoi est dédouané, à destination, dans le cadre du régime temporaire. Un autre cas où l’UA n’est pas une obligation est lorsque la valeur totale FOB est inférieure à 5000 USD.

Certificat de chargement angolais (CNCA)

La CNCA est un certificat requis par l’Angola, également connu sous le nom de CTN ou BESC. Vous aurez besoin des documents suivants pour l’acquérir :

  • Connaissement
  • Facture commerciale
  • Facture de fret
  • Documento Único

Nous vous recommandons fortement de demander la CNCA dès que vous avez les documents requis, car il s’agit d’un certificat obligatoire et vous ferez face à d’énormes amendes et retards si vous ne le faites pas valider au moins 5 jours avant l’arrivée de votre cargaison au port. Le processus de demande est simple et facile si vous le faites via GetCTN, en envoyant simplement les documents.

Lettre d’instruction de l’expéditeur

Le SLI contient toutes les informations nécessaires au déplacement des marchandises, y compris qui est responsable de la documentation, qui contacter pour les questions, les retards… etc

Vous devez le fournir à votre transitaire, et il peut être nécessaire d’inclure également une procuration lui donnant le pouvoir sur vos marchandises.

Votre transitaire sera responsable des documents suivants :

  • Bons de livraison
  • Transitaire De la cargaison
  • Instructions d’expédition pour le connaissement
  • Assurance maritime
  • Certificats d’inspection de la cargaison

La compagnie maritime ou le transporteur fournira le reste des documents requis:

  • Connaissement
  • Manifeste
  • Facture de fret
  • Liste de chargement
  • Plans d’arrimage

À proprement parler, les seuls documents dont vous aurez besoin pour exporter vos marchandises en Angola sont ceux mentionnés dans cet article, mais pour les obtenir, vous devez avoir tous les documents mentionnés précédemment.

En plus de tous ces documents, vous aurez également besoin de certificats spécifiques en fonction de ce que vous exportez (marchandises dangereuses, certificat de qualité…)

Autres choses que vous devez garder à l’esprit:

Incoterm

L’incoterm est un code à 3 lettres qui établit les règles de la transaction acceptée à la fois par l’exportateur et l’importateur. Alors qu’avec certains incoterms, les exportateurs sont responsables de l’ensemble du processus d’expédition, avec certains, l’exportateur n’a rien d’autre à faire que de préparer sa cargaison dans ses installations. Vous devez définir :

  • La responsabilité de l’envoi
  • Qui est responsable du transport maritime
  • Lorsque l’importateur commence à être responsable de la cargaison

Ainsi, vous devez connaître les différents incoterms et lequel choisir lors de l’exportation pour éviter des frais supplémentaires auxquels vous ne vous attendez pas. Par exemple, alors que CIF (Cost Insurance Freight) ou CFR (Cost and Freight) pourraient être les plus sûrs et les moins risqués , EXW (Ex Works) ou FOB (Free on Board) seraient les options les moins chères et les plus risquées .

Incoterms 2021

Nous vous suggérons de ne prendre aucun risque et d’utiliser CFR ou CIF. Mais si vous voulez vraiment économiser de l’argent, EXW et FOB ne sont pas si mauvaises options. Vous devez vérifier cela auprès de votre transitaire car il peut avoir un incoterm proche dans son contrat.

Assurance maritime

Vous devriez vérifier auprès de votre transitaire, mais généralement il n’y a pas d’assurance incluse. Le bon côté de la médaille, c’est que l’assurance maritime n’est pas chère, représentant environ 1% de la valeur totale de la cargaison. Ils couvriront tout dommage à vos marchandises, selon la police que vous acquérez.

Nous vous recommandons de souscrire une assurance en fonction de votre cargaison et de sa valeur, mais gardez à l’esprit que les transporteurs ne peuvent pas contrôler les risques météorologiques, une rencontre avec des pirates et d’autres conflits qui peuvent endommager votre cargaison. Vous trouverez peut-être plus d’informations sur la façon de choisir une assurance maritime ici.

Inspection de la cargaison

L’importateur peut exiger une inspection des marchandises auprès de SGS, d’Intertek ou d’une autre agence d’inspection, en s’assurant qu’il achète les produits de qualité qu’il recherche. Ils généreront un certificat approuvant la cargaison, et il doit être joint aux autres documents d’expédition.

Logistique

Vous devez également garder à l’esprit la logistique de l’envoi. Par exemple, si votre cargaison n’est pas suffisante pour remplir un conteneur plein (FCL, chargement complet) et que vous allez utiliser un LCL (moins que le chargement de conteneur), vous pouvez contacter un autre exportateur pour utiliser le même conteneur, car un FCL est généralement moins cher et vous pouvez partager les dépenses. Votre transitaire peut également vous aider.

Comme nous l’avons dit, vous devez vérifier auprès de votre chambre de commerce avant de commencer un projet comme celui-ci, mais une fois que vous avez tous les documents clairs, le processus se déroulera sans heurts.

Période de transit

C’est aussi une question importante. Selon la rapidité avec laquelle vous souhaitez envoyer votre cargaison, vous avez plusieurs options. Tout d’abord, vous devez choisir votre port de départ. Cela nécessite une certaine logistique, car vous devez choisir le port en évaluant la distance de votre entrepôt, le temps de transit intérieur et d’autres situations.

Les ports les plus importants en Espagne sont les suivants, où vous pouvez trouver des transporteurs aller

se rendant régulièrement en Angola, au moins une fois par semaine:

Valence: Port le plus important de la mer Méditerranée. Vous avez différentes options pour expédier à partir de ce port, avec un temps de transit estimé à 22 jours. La destination principale de la route est Luanda, et les principaux transporteurs sont:

  • CMA CGM
  • Hapag-Lloyd
  • Maersk
  • Mol
  • Msc
  • Zim

Il n’y a pas de trajet direct de Valence à Angola, et vous pourrez choisir le nombre d’arrêts de transit que vous souhaitez avoir en fonction de votre urgence et de votre budget.

Algeciras: Notre recommandation si vous expédiez depuis la péninsule. La destination principale est le port de Lobito, et il faudra de 14 à 19 jours pour s’y rendre. Les principales compagnies maritimes sont :

  • CMA CGM
  • Msc
  • Maersk

Las Palmas: Si vous avez la chance de fabriquer vos produits à partir de Las Palmas, vous économiserez du temps et de l’argent avec l’expédition. Vous pouvez acheminer vos marchandises à votre port de destination en Angola dans un délai estimé de 13 à 16 jours. Les principaux transporteurs sont les suivants :

  • CMA CGM
  • Maersk

Vous pouvez toujours utiliser ce site Web pour vérifier le temps de transit estimé pour le port choisi, ainsi que la compagnie maritime, le coût estimé et des informations plus intéressantes.

Habituellement, le transitaire inclura le transport intérieur de vos marchandises au port, de sorte que vous obtiendrez les meilleurs devis de leur part.

Vous devez savoir qu’il s’agit d’un temps de transit estimé et que votre cargaison peut avoir des retards dans plusieurs parties du processus. Il doit passer les contrôles à la frontière douanière, les transferts entre navires s’il y a… vous devez donc être conscient que cela prendra probablement plus de temps.

CONCLUSION

Nous avons examiné les principales options et la documentation dont vous aurez besoin pour commencer à exporter. Vous pouvez l’appliquer à n’importe quel pays où vous souhaitez exporter avec un minimum de modifications.

Un bon résumé de ce dont vous devez prendre soin serait:

  • Entrer en contact avec un transitaire et avec la chambre de commerce
  • Rassemblez tous les documents requis
  • Choisissez un Incoterm
  • Souscrire une assurance maritime
  • S’occuper de la logistique de l’envoi

N’oubliez pas d’entrer en contact avec des entreprises expérimentées qui savent comment traiter toutes sortes de cargaisons et n’hésitez pas à leur demander quoi que ce soit. À partir de ce moment, vous pouvez faire vos propres recherches et commencer votre projet d’exportation. Bonne chance!